Décolonisation ?

assemblée de polynésie

La situation politique en Polynésie étant toujours assez « spéciale », nous avons pu assister récemment à ce joli paradoxe :

Un peuple polynésien qui redonne, par la voie des urnes, le pouvoir à Gaston Flosse et à son parti le Tahoeraa Huiraatira quand parallèlement Oscar Temaru décroche à New York le fait de réinscrire la Polynésie sur la liste des pays à décoloniser !

Flosse est un autonomiste et donc très attaché au maintien du territoire au sein de la France. Temaru, indépendantiste historique, et président déchu, rêve de son côté d’une Polynésie qui redeviendrait 100% « maohi ».

Forcément, pour les autonomistes la décision de l’ONU de donner suite à la demande de Temaru, alors qu’il venait de perdre le pouvoir, allait à l’encontre du souhait des Polynésiens. Une résolution s’opposant à cette réinscription à d’ailleurs été récemment votée à Papeete. Le président de l’assemblée de Polynésie, Edouard Fritch, a donc écrit à l’Elysée pour expliquer cela.

Bonne nouvelle puisque le secrétaire général de l’Elysée Pierre-René Lemas a répondu et expliqué que Paris allait dans le même sens :  « Sensible à votre démarche, le chef de l’Etat m’a confié le soin de vous en remercier et de vous assurer de l’intérêt avec lequel il en a été pris connaissance », écrit-il avant de rappeler  la position « hostile » de la France au projet d’inscription.

La lettre en date du 15 juillet a été mise en ligne par le site Internet de l’Assemblée de Polynésie. Vous pouvez la lire ci-dessous :

Lettre-de-M-Pierre-Rene-LEMAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *